Cette romance vaut et dépasse les autres du genre que j’ai lues.

MON VOYAGE LITTÉRAIRE COUP DE COEUR

Les Winchester tome 2 Stephen

Quel esprit et quelle imagination chez l’auteure Audrée Mc Nicoll! Je m’attendais à une intrigue dans le style du tome précédent de la saga des Winchester qui portait sur l’aîné des frères, Lincoln, mais l’histoire de Stephen est totalement différente et tout aussi remplie de rebondissements.


L’action se déroule cette fois-ci en Angleterre, en majeure partie à Londres, en 1758. Marion Prettygrew est devenue une ravissante jeune femme. La fille du duc de Ross a toujours gravité dans la sphère d’influence des Winchester et, d’aussi loin qu’elle se souvienne, son cœur appartient à Stephen qui n’a pas remarqué qu’elle a grandi et qu’elle l'espère... Quand un dénommé John Smith lui impose un chantage odieux pour effacer une dette astronomique contractée par son père, Marion ne peut qu’obtempérer. Le prix à payer: la ruine systématique de Stephen Winchester. Elle devra prendre les moyens pour ce faire et dans une période si courte qu’elle ne sait pas comment elle pourra réussir et par où commencer. Comment le sauver et aider sa propre famille qui risque de se trouver à la rue?


« Son monde et sa vie, tel qu’elle les connaissait, s’écroulaient. Voilà ce que John Smith, riche preneur de paris et déplaisant personnage, était venu lui annoncer. »

Marion est attachante. Elle est vive d’esprit, mais la menace lui enlève ses moyens. Elle se retrouve au cœur de la tourmente et j’avais peur pour elle. Dans les rues de Londres ou dans les jardins des belles demeures, elle devient une proie. Le romantique et touchant Stephen n’aime pas ce qu’il voit dans ses yeux. Il veut la protéger. Les personnages créés par l’auteure sont tous intéressants, aimables ou détestables.


Dans ces romans qui font très "vieille Angleterre", les us et coutumes de la haute société imposent des conventions. Des vilains y bafouent les règles et des couples se passent de chaperons dans l’apothéose d’une cour assidue et osée où les corsets et les soixante jupes des belles ne constituent qu’une mince barrière à la sensualité. Et j’adore! Cette romance vaut et dépasse les autres du genre que j’ai lues.


Concurrence, argent, scandales, menaces, lettres anonymes, sacrifices et jalousie se mêlent aux parties de campagne où le thé et le croquet sont de rigueur. Les bals, les belles robes, la valse et le cotillon, le rang, le prestige et l’honneur s’amalgament parfaitement.


J'ai apprécié le vocabulaire recherché et les descriptions précises qui me donnaient l'impression d'y être. Le romantisme est à fleur de peau. L’érotisme est de bon goût, sans gratuité.


Mon voyage littéraire m’a fait connaître des personnages imparfaits, mais bouleversants. J’ai adoré découvrir le Londres des riches et nobles et ses boutiques, mais aussi son pendant plus noir et dangereux. Le suspense romantique de l’histoire m’a emportée. J’ai hâte de lire le prochain tome. Les mois paraîtront longs jusque-là…


Je recommande la série, mais attention, addiction assurée!


20/20

Mon voyage littéraire

1 vue0 commentaire