Il est impossible de rester indifférent à son charme.

Les Winchester, tome 2, Stephen


COUP DE COEUR

Je ne sais pas comment dire cela autrement, mais… L’histoire de Stephen est fichtrement meilleure que celle de Lincoln, même si j’avais bien aimé cette dernière, je trouve que cette nouvelle aventure est un peu plus trépidante et un peu moins évidente. Et que dire, une nouvelle fois, de cette sublime couverture ?

Dans ce deuxième opus, on découvre la magnifique jeune femme qu’est Marion Prettygrew. Cette beauté au fort caractère, en plus d’être fort jolie, est brillante et pleine de surprises. Amourachée de l’irrésistible Stephen depuis son enfance, Marion aimerait plus que tout que le jeune homme daigne enfin la voir autrement que comme la petite fille trop collante qui suivait les garçons partout lorsqu’ils étaient enfants. Malheureusement, l’arrivée de John Smith, cet être immonde, risque de lui coûter l’amour de sa vie. Apprenant que son père doit énormément d’argent à cet homme, la belle brune se voit forcée de répondre aux exigences de celui-ci, en faisant tout ce qu’elle peut pour nuire aux affaires de l’être qu’elle aime. Sera-t-elle capable de trouver une façon de s’en sortir sans se mettre à dos son beau Stephen, ou perdra-t-elle l’homme qui fait battre son cœur, pour le vice de son père ?

Stephen Winchester, copropriétaire de la brasserie Winchester et Mitchell, est beaucoup trop occupé par l’essor fulgurant de cette dernière pour avoir le temps de trouver une femme. Même s’il sait pertinemment que la brunette n’a d’yeux que pour lui, le jeune homme, lui, ne voit que sa douce amie. Lorsque la tentative d’infiltration à la brasserie ce produit et qu’un gentleman sorti de nulle part fait, du charme sans aucune gêne à la belle Marion, les émotions qu’il vit, le force à réaliser que la jeune fille est devenue une femme et que ses charmes ne le laissent pas indifférent. Malheureusement, avec sa brasserie victime des malfaisances d’un inconnu, Stephen est dans l’incapacité de courtiser la voluptueuse Marion, du moins c’est ce qu’il croit. Les choix qui lui sont offerts sont extrêmement difficiles. Arrivera-t-il à sauver sa relation avec la jeune femme et à sauver sa compagnie, ou perdra-t-il l’une ou l’autre, voire même les deux ?

Audrée nous emporte une nouvelle fois, dans les tumultes d’une romance naissante entre deux jeunes gens que tout désunit. Malgré l’attitude un peu revêche du bel apollon, Stephen est attendrissant. Ce mélange d’émotions qui le taraude et le force à ouvrir les yeux sur ses sentiments pour la jeune femme ainsi que son inquiétude pour son entreprise le rend terriblement attachant, il est impossible de rester indifférent à son charme. Pour la belle Marion, ses peurs et ses espoirs, nous force à espérer le mieux pour elle. J’ai réalisé au fil des pages que je priais silencieusement que la tête dure qu’est Winchester n’allume pas trop tard et que cette romance qui m’émerveillait ne se termine pas en drame. Avec le fameux Smith, tout était à risque de s’écrouler d’une seconde à l’autre. J’ai douté à quelques reprises de la fin heureuse que je leur souhaitais. Il y a une légère touche de suspense qui rend l'histoire encore plus captivante. Les possibilités de l'histoire semblent infinies, mais une seule nous semble satisfaisante, rendant un peu épeurante cette lecture. Tout au long de ma lecture, j'espérais de tout coeur une seule fin et j'appréhendais que celle-ci n'arrive pas. Ce sont ces sentiments que j'aime le plus retrouver dans une romance, vibrer d'espoir au même rythme que les personnages.

J’ai bien hâte de découvrir le troisième tome de cette série, mais pour le moment, j’affectionne particulièrement cette douce histoire ou l’amour étire ses tentacules pour essayer d’enrouler deux cœurs désespérés pour l’éternité.


Dans les mondes d'une maman

2 vues0 commentaire